Comment Devenir IOBSP

En quoi consiste le métier de chargé(e) de clientèle banque ? Quelle est la formation pour devenir chargé de clientèle banque ? Découvrir la fiche métier d’un IOBSP,  un métier à la fois technique et commercial. Quel est le salaire et qualités que doit avoir un chargé de clientèle bancaire.

“Être sur un pied d’égalité en termes de prix et de qualité ne fait que vous amener dans le jeu. C’est le service qui vous fera remporter la partie.”

Tony Allesandra


Quelle est la formation pour être chargé de clientèle banque ?

Une formation IOBSP habilitante ou certifiante plus poussée favorisera une embauche plus facile et une évolution professionnelle rapide par la suite. Bien entendu, certaines formations n’aboutissent pas à un diplôme, par contre elle sont trs efficaces pour accéder aux memes métiers que ces diplomes, car mises en place par les acteurs de ces métiers.

Formation IOBSP
Validation
Bac +
Formation IOBSP

Si vous cherchez à vous développer professionnellement, la première étape consiste à consulter  votre supérieur pour vous renseigner sur la politique interne de votre entreprise afin de progresser.

Il vous sera peut-être possible de prendre un congé de quelques jours afin de participer à une formation ou encore obtenir un financement par votre employeur.

Cependant, vous avez également la possibilité de prendre cette décision seul et tout mettre en oeuvre afn de monter les échelons et valoriser votre salaire en interne ou auprès de la concurrence. Bien entendu, vous ne serez pas dans l’obligation de demander l’aval de votre employeur pour réaliser la formation IOBSP.

Par contre vous devrez réaliser celle-ci en dehors de vos heures et lieu de travail mais vous pouvez comptez sur votre CPF pour le financment.

Comment accéder au métier de conseiller bancaire ?

Evidemment l’accès au métier se fait traditionnellemnt via un BTS ou une Licence Banque assurance.

Cependant, afin de permettre a tous et particulièrement les personnes en reconversion qui n’ont pas eu l’opportunité de faire des etudes classiques vous pouvez aussi par une formation IOBSP ( livret de stage iobsp 1, livret de stage iobsp 2). Par conséquent vous pouvez exercer les memes métiers avec la formation IOBSP qu’avec un diplome BAC +2 ou BAC+3.

Suivre une formation chargé de clientèle (IOBSP) et travailler exige de l’engagement et une organisation de votre temps. Effectivement, même si vous suiviez des cours à distance, vous aurez besoin de prendre le temps d’acquérir vos nouvelles connaissances. La première étape lorsque vous avez décidé de suivre une formation professionnelle pour devenir IOBSP est de vérifier la politique de formation continue sur votre lieu de travail. Cette attestation de formation du livret de stage niveau 1, 2, 3 doit être délivrée par un organisme de formation agrée et certifié.

Afin de financer votre formation chargé de clientèle, n’oubliez pas le CPF ! Le compte personnel de formation est destiné à l’ensemble des salariés.Bien que, souvent méconnu et peu utilisé alors qu’il offre une possibilité intéressante de se former sur une longue durée et dans le domaine de son choix.

Comment évoluer dans le métier IOBSP chargé de clientèle banque ?

Un téléopérateur bancaire peut évoluer vers le métier de conseiller en agence.

Les chargés de clientèle particuliers et professionnels peuvent monter en responsabilité et devenir conseiller patrimonial ou responsable d’agence.

Pour un chargé de clientèle entreprise, les perspectives d’évolution sont essentiellement commerciales (poste de direction, chef de produit…).

Vous pouvez exercer le métier comme intermédiaires en opérations bancaires, courtiers en opérations de banque et en services de paiement. Ou encore courtier en prêt immobilier pour immobilier regroupement ou rachat de crédit.

Validation

Pour ceux qui n’ont pas le diplômeil est possible d’exercer le métier de chargé de clientèle banque avec une expérience de salarié en agence bancaire. Une VAE (validation des acquis de l’expérience) peut également permettre d’obtenir une licence après un an d’expérience professionnelle.

Bac +

Selon le type de clientèle, le niveau requis varie de bac + 2 à bac + 5. Pour une clientèle de particuliers (à distance ou en agence), un niveau bac+2/3 suffit. En revanche, pour la gestion de portefeuilles de professionnels ou d’entreprise, mieux vaut viser un bac + 5 dans le secteur de la banque et de la finance. Exemples de formations :

Niveau bac + 2

  • BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers) ;
  • Négociation et digitalisation de la relation client (NDRC) – BTS NDRC;
  • BTS MCO – management commercial opérationnel,

Niveau bac + 3

  • Licence pro assurance, banque, finance : chargé de clientèle
    Différents parcours : conseiller clientèle expert / conseiller clientèle de particuliers multicanal / conseiller de clientèle omnicanal (Université de Cergy Paris) ; chargé de clientèle bancassurances : marché des particuliers (Université de Bourgogne)
  • Bachelor responsable de clientèle banque, finance, assurance (ISTEF, Ecofac, Exchange college)
  • BUT (ex. DUT) TC – techniques de commercialisation,
  • BUT (ex. DUT) GEA

Niveau bac + 5

  • Master MBFA – monnaie banque finances assurances.
    Différents parcours : techniques financières et bancaires, commercialisation de produits financiers et d’assurance…
  • Diplôme d’école de commerce.

Pour plus de détails sur les masters : www.trouvermonmaster.gouv.fr

A noter, les établissements bancaires proposent une offre de formation riche et variée pour permettre des évolutions de parcours

Devoir et Qualités de CHARGÉ DE CLIENTÈLE BANQUE

Dans une agence bancaire, le chargé(e) de clientèle bancaire développe et gère un type de clientèle : particuliers, professionnels, entreprises… Il (elle) assure le suivi des comptes et développe le portefeuille clients.

Conseiller de clientèle banque avec des responsabilités différentes

Ce métier peut se diviser en activités distinctes :

Au sein d’un établissement bancaire, le chargé de clientèle bancaire gère un portefeuille de clients. Parmi ses clients sont des particuliers, des professionnels, des entrepreneurs individuels. Ainsi que des grandes et petites entreprises TPE, PME etc.

Bien entendue, le conseiller bancaire joue aussi un rôle essentiel de conseils auprès de ses clients pour la mise en œuvre de leurs projets. Aussi, il s’en occupe de développer et de gérer leur portefeuille immobilier. Entre autres, il conseille et assure le suivi des comptes. En principe, il propose des solutions de financement, de crédit, de placement ou d’épargne, des produits et services de banque et assurance. Disons, son action commerciale est fondée sur la réalisation d’objectifs annuels révisés périodiquement. En ce sens, il assure en parallèle l’actualisation des fichiers clients et des activités de prospection pour étendre et développer son portefeuille. Il y a des conseillers pour particuliers, professionnels et pour entreprises.

Responsable de clientèle particuliers

La personne qui est responsable de clientèle particuliers est le principal interlocuteur du client avec sa banque et elle travaille pour une agence. C’est-à-dire, il gère les clients pour leur ouverture de compte ou demande de crédit. Comme ça les clients disposant d’un capital plus important étant géré par un gestionnaire de patrimoine. C’est un intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement (IOBSP, souvent abrégé en IOB), il est le professionnel bancaire qui met en rapport deux parties intéressées à la conclusion d’une opération de banque. Bien entendue, le Code monétaire et financier français qui régule et contrôle cette profession d’intermédiaire bancaire.

Avant tout, le conseiller de clientèle particuliers est rattaché au responsable du marché des particuliers qui peut être directement le responsable d’agence dans de petites structures.

Chargé(e) de clientèle professionnels

Le conseillé(e) de clientèle professionnels est quant à lui spécialisé dans l’aide et l’accompagnement des professions libérales, des commerçants, des artisans. Premièrement, le métier nécessite un niveau de connaissance technique plus pointu que pour la gestion des comptes de particuliers. Il faut dire qu’il doit travailler sur des documents comptables, financiers. Dans la mesure, à assurer ensuite le suivi des demandes (prêt, financement, épargne, crédit-bail…) auprès des services du siège de sa banque. Il faut souligner que le responsable le plus souvent d’un secteur géographique, le chargé de clientèle professionnels se déplace fréquemment pour “visiter” ses clients sur le lieu d’activité.

Conseiller(ère) d’entreprises

Le consultant pour entreprises évolue à un niveau de compétences encore plus important. Par exemple, il donne un conseil et fidélise les entreprises réalisant un chiffre d’affaires important (PME, “grands comptes…). En principe, expert en stratégie financière il s’agit d’effectuer une analyse financière des sociétés comportant l’étude des bilans. En réalité, il travaille en relation avec les directions financières d’entreprises et les directions opérationnelles, fonctionnelles de la banque de financement et d’investissement qui l’emploie. Bref, il exerce le plus souvent au sein d’une banque de financement et d’investissement.

À noter, avec le développement des banques en ligne se développe le métier de téléconseiller bancaire. Un Chargé de clientèle sans portefeuille, le téléopérateur bancaire réalise les opérations courantes et gère les demandes de clients à distance (téléphone, internet).

Capacité d’adaptation

Le chargé de clientèle est en contact avec des personnes issues de tous les milieux sociaux, surtout s’il travaille auprès de particuliers. Son rôle est d’inspirer confiance, tout en vendant les produits et services de sa banque. En outre, il doit se tenir à jour des nombreuses évolutions réglementaires, juridiques, fiscales, spécifiques au secteur bancaire.
Rigueur et précision : l’activité bancaire ne supporte pas l’approximation : les process sont contraignants, les reportings fréquents et les vérifications nombreuses…

Force de conviction : le chargé de clientèle est bel et bien un commercial, qui est tenu d’atteindre des objectifs. Il doit, par exemple, mettre l’accent sur certains produits en fonction des directives de ses responsables, et pour cela, convaincre ses clients.

Qualités recherchées

Voici un aperçu des qualités recherchées :

– Maîtriser les caractéristiques des services, produits bancaires et assurance à destination des particuliers

– Connaitre les techniques de financement courantes et ceux de l’immobilier

– Maîtriser les techniques de l’analyse des risques financiers

– Connaitre les techniques de négociation commerciale

– Maîtriser les techniques de vente et de prospection

– Avoir une bonne connaissance des techniques de marketing et de communication

– Avoir une bonne culture générale économique et financière

– Connaître le tissu économique local

– Maîtriser les consignes de sécurité des biens et des personnes

– Connaître les notions de base de la gestion patrimoniale

– Connaître les procédures administratives et comptables

– Maîtriser la réglementation bancaire, juridique, fiscale

Qualités du comportement et un savoir-être

– Avoir le sens de l’initiative

– Savoir prendre des décisions

– Savoir s’adapter

– Être orienté résultats

– Être rigoureux et précis

– Analyser et synthétiser

– Savoir écouter

– Savoir convaincre

– Faire preuve de capacités relationnelles et de communication

– Savoir planifier et organiser sa charge de travail

– Savoir travailler en équipe

– Faire preuve de pédagogie

Compétences opérationnelles et un savoir-faire

– Anticiper les besoins des clients et apporter une réponse adaptée aux attentes

– Conclure un entretien commercial en face à face ou à distance

– Conduire une démarche de prospection

– Savoir conduire une négociation commerciale

– Détecter les risques financiers (fraude fiscale, blanchiment…)

– Rédiger des rapports d’activité

– Gérer les conflits avec les clients

– Savoir gérer les situations d’urgence

– Rendre compte de son activité

– Savoir tisser et entretenir un réseau de relations

– Maîtriser les risques liés à l’e-réputation

– Maîtriser les outils digitaux et les outils collaboratifs

Dans la banque un jeune chargé de clientèle débute avec un salaire mensuel qui se situe dans la fourchette 1 500/1 700 €. Très souvent le conseiller reçois ce salaire mensuel sur 14 ou 15 mois.

Consultez la liste des formations pour Devenir Changé(e) de clientèle à la Banque


Formation IOBSP